03
Mai
16

Fil d’actu

Photo © PVC

Photo © PVC

PUCES DU 1er Mai.- Ce dimanche 1er mai a évidemment été celui de la fête du travail. C’était aussi celui du marché aux puces organisé par la société de chasse. Traversé le matin par le défilé qui allait au monument aux morts, il s’est poursuivi ensuite tout au long de l’après-midi attirant de nombreux promeneurs qui profitaient d’un soleil généreux. Plus d’images.

CEREMONIE DU 8 MAI.- Le rendez-vous est fixé à 10h45, à la salle polyvalente pour le vin d’honneur. Ensuite défilé rue du Cavin, dépôt de gerve à la stèle de la rue de la Résistance, reprise du défilé jusqu’au monument aux morts pour un dépôt de gerbe.

RANDONNÉE GOURMANDE.- Organisée par le Comité d’animation et Ferfay rando, elle aura lieu ce samedi 7 mai.

MEETING INTERNATIONAL DE RANDONNÉE.- Animation réservée aux membres de l’association Ortie, à leurs invités, aux habitants de Burbure et aux membres des associations locales : dimanche 15 mai. Accueil à 9 h, dans le hall de la salle polyvalente pour un départ groupé à 9h30. Thème de la sortie : Augustin Lesage. En savoir +

02
Mai
16

Les résultats de l’Olympique

IMG_4041

Le gardien Stéphane Barrez avec les vétérans contre Houdain.- Photo © PVC

Les U11 ont enregistré leur première défaire contre Isbergues (1-3) et les U13 ont perdu à Gonnehem (5-0). Les vétérans ont battu Houdain (3-0). Enfin les seniors 2 qui jouaient Gonnehem ont perdu 2-0.
A noter qu’il y aura une journée de championnat pour les seniors ce jeudi de l’Ascension.

01
Mai
16

1906, 1936… Que nous réserve 2016 ?

Photo © PVC

Photo © PVC

1906, instauration du repos hebdomadaire obligatoire ; 1936, le Front populaire et les congés payés. Que nous réservera 2016 ?

Il est vrai que le 1er mai revêt cette année un caractère particulier avec la mobilisation contre la Travail de Myriam El Khomri. La mobilisation dans les entreprises, les facs, les lycées et chez les syndicats… montre à quel point il y a un décalage entre les projets du gouvernement et le vécu des travailleurs. Ce matin, devant le monument aux morts, René Hocq a redit son sentiment : éradiquer le chômage, c’est possible, à condition de mieux répartir les richesses. Or aujourd’hui 1% de la population possède 99 % de la richesse de la planète. Pour s’en sortir, il faut selon lui parler développement économique plutôt que d’austérité.  L’aspiration à plus de justice sociale doit être le moteur des travailleurs appelés à faire valoir leurs revendications… Ce qu’ils font sans doute à l’occasion de grands rassemblements… Mais pas dans la commune, car il n’y avait pas grand monde ce matin pour les exprimer, pas même un syndicat pour prendre la parole au moment où René Hocq les y invitait, lors de la réception qui précédait le défilé. Partis de la salle polyvalente, les élus et les représentants des associations qui marchaient au pas de l’harmonie, ont donc rejoint le monument aux morts où Yves Ratel, président des anciens combattants et René Hocq, ont déposé une gerbe.

Plus d’images : cliquez ici

30
Avr
16

Pourquoi Burbure va quitter Artois-Lys pour Artois Comm ?

Photo © PVC

Photo © PVC

Que n’a-t-on entendu depuis que les conseils municipaux de Lillers et Burbure ont annoncé leur décision de quitter la Communauté Artois-Lys pour la Communauté Artois Comm, au bénéfice de la loi NOTRe portant sur la réforme territoriale.

La préfète du Pas-de-Calais avait dans un premier temps proposé que le Pays d’Aire, la Communauté Artois-Flandre et la Communauté Artois-Lys se regroupent pour former une nouvelle entité. L’idée n’était pas incohérente mais les élus des différentes collectivités concernées ont affiché des volontés différentes : Aire-sur-la-Lys s’est tournée vers Saint-Omer et Artois Flandre a souhaité et obtenu le fait de rester telle qu’elle est actuellement. Restait alors aux élus d’Artois-Lys à se déterminer… Contrairement à ce que l’on peut lire ou entendre, ici et là, Burbure et Lillers avaient depuis pas mal de temps déjà, envisagé la possibilité de se rapprocher du Béthunois et l’avaient clairement dit. D’aucuns ont certainement cru qu’entre l’intention et la possibilité de quitter Artois-Lys, il y avait un fossé qui ne pouvait pas être franchi… Eh bien si ! Lillers et Burbure iront bien à Artois Comm, ce qui a été validé à deux reprises par la CDCI (commission départementale de coopération intercommunale), d’abord à l’unanimité ensuite à une large majorité après le dépôt d’un dernier amendement.

La question du Saziral
Tout ceci n’a pas manqué de susciter de nombreuses interrogations, d’autant que la désinformation a quelque fois pris le pas sur l’information, attisant notamment l’inquiétude des personnels qui n’ont pas manqué, pour certains, de manifester bruyamment leur désapprobation. Fort heureusement, les choses se sont un peu calmées et c’est le moment qu’a choisi René Hocq, maire de Burbure, pour inviter la population à une réunion au cours de laquelle, il a expliqué pourquoi le conseil municipal de Burbure a choisi cette solution.
Mardi soir donc, il a argumenté et expliqué notamment qu’en restant à Artois-Lys, la commune de Burbure allait se priver de quelque 200 000 € qui lui reviennent de droit, de par son appartenance au Saziral, la Zone d’aménagement des  zones industrielles d’Auchel et Lillers, appelée à disparaître le 31 décembre prochain. Une donnée importante, qui a pesé dans la décision finale, mais qui n’est pas la seule.

Besoin d’urbanité
René Hocq a expliqué, entre autres points, que Lillers et Burbure ont des besoins qui relèvent de l’urbanité, notamment en termes de transports, une compétence que la communauté Artois-Lys n’a pas. Comment accepter que des bus de ligne fassent demi-tour à l’entrée de la commune ou qu’ils la traversent portes fermées, alors qu’il y a toute une population qui souffre aujourd’hui d’un manque de mobilité. Et d’émettre le souhait que le projet de bus à haut niveau de service, attendu sur Artois Comm, puisse être prolongé jusqu’à Lillers (le projet prévoit qu’il s’arrête à Saint-Pierre-lez-Auchel) , véritable pôle administratif, pour les habitants de Lillers bien sûr, mais aussi d’Auchel et Burbure. Logique en termes d’aménagement du territoire.
L’eau est semble-t-il aussi un enjeu important car aujourd’hui les investissements pour l’assainissement des communes d’Artois-Lys sont au point mort. Les habitants qui bénéficient du service paient déjà très cher leur mètre-cube d’eau potable, pour le faire fonctionner. Pour René Hocq on ne peut pas les taxer davantage pour financer d’autres travaux. À l’inverse, intégrer Artois Comm impliquera davantage de mutualisation et permettra de faire baisser le coût de l’eau et de l’assainissement.

Financement des équipements communautaires
Enfin, il a été question de financements pour des équipements communautaires… Est-il logique que Lillers soit seule à financer une piscine qui profite aux habitants de toutes les communes environnantes ? Pour Artois-Lys, c’est la question de la compétence sport qu’il faut ou ne faut pas prendre… A Artois Comm, elle ne se pose plus : elle l’a.
Dans le même ordre d’idée, pourquoi Lillers est la seule commune du territoire à avoir financer l’aire de covoiturage à la sortie de l’autoroute, alors qu’elle profite aux usagers de tout le territoire (parfois au-delà).
Tous les arguments développés par René Hocq sont évidemment recevables : « nous ne sommes pas là pour préserver un intérêt personnel mais l’intérêt de notre population, dit-il… Nous avons pris nos responsabilités ». En substance, il explique que rejoindre Artois Comm, c’est l’assurance pour les contribuables de payer moins d’impôts (part intercommunale s’entend) pour plus de services et de voir la commune accompagnée dans ses projets pour le bien-être de la population.
Reste qu’il y aura bien évidemment quelques habitudes à changer… Surtout si les 19 communes restantes d’Artois-Lys s’arcboutent sur leur position. Pour lui, et pour d’autres, le mieux aujourd’hui, serait qu’elles rejoignent Lillers et Burbure dans leur démarche, pour intégrer elles aussi la Communauté Artois Com. Pour la Communauté de communes de Nœux et environ qui a fait le pas, les choses se sont bien passées… Les locaux de la communauté de Nœux constituent désormais une antenne de celle d’Artois Comm et les personnels n’y ont pas perdu. Pourquoi en serait-il autrement pour Artois-Lys ?- Philippe VINCENT-CHAISSAC

29
Avr
16

Rendez-vous sportifs

MARCHE NORDIQUE.- Demain samedi, 9h, séance de marche nordique avec le Saint-Venant athlétisme. Rendez-vous à 8h45 sur le parking du stade du Champ-Guillaume.

FOOTBALL JEUNES.- Demain samedi, 14h, rencontre de championnat pour les U13 qui se déplacent à Gonnehem. A 14h30, les U11 reçoivent Isbergues.

FOOTBALL VETERANS.- Samedi, 17h, Burbure accueille Houdain.

FOOTBALL SENIORS. Dimanche 1er mai, les seniors 2 jouent à Gonnehem à 17h.

29
Avr
16

A l’informatique pour rester dans le coup

IMG_4028La première expérience remonte à la Semaine bleue 2015.  Un atelier d’initiation à l’informatique avait été mis en place à l’initiative de la municipalité. Fréquenté surtout par des retraités, mais ouvert à tous, il avait fonctionné pendant trois mois, chaque mardi de 14h à 16h et satisfait celles et ceux qui y avaient participé. D’où l’idée de remettre ça dès que possible. Les inscriptions sont ouvertes. Coût d’une séance : 10 €. Renseignements en mairie ou auprès Brigitte Royer, adjointe au maire.

28
Avr
16

Les rendez-vous du week-end

FETE DU TRAVAIL.- A 10h45, rendez-vous à la salle polyvalente pour le dépôt des cahiers de revendications, suivi d’un vin d’honneur. A 11h15, défilé rue du Cavin et place du Rietz jusqu’au monument aux morts pour un dépôt de gerbe.

SOCIETE DE CHASSE.- Marché aux puces ce dimanche 1er mai, rue du Cavin et place du Rietz.




Catégories

Archives

mai 2016
L M M J V S D
« Avr    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 38 autres abonnés