Archive pour décembre 2010



21
Déc
10

Le moment de la trêve

C’est la trêve hivernale, les vacances scolaires. Presque toutes les associations sont au ralenti d’autant que la météo est détestable. Les footballeurs attendent des jours meilleurs pour rechausser les crampons : les prochains matches ne sont pas prévus avant la mi-janvier. Les pongistes attendent la composition des prochains de groupe championnat. Les musiciens qui n’auront pas répétition les vendredis 24 et 31 décembre feront leur première sortie le jour de l’an pour leurs aubades… en attendant la cérémonie des vœux au maire, le 8 janvier à 16 h, salle polyvalente.
Bien peu de choses donc sur l’agenda pour ces prochains jours. L’on notera toutefois le banquet républicain organisé par le comité d’animation avec l’orchestre Pat Frangine, le samedi 8, salle polyvalente, à 19 h 30. Réservations jusqu’au 5 janvier auprès de Alain Lemâtre 03 21 54 01 82, Zéphir Biausque 03 21 52 66 49 ou Georges Leblanc 03 21 64 24 63.
Restent les randonneurs qui vont profiter de cette dernière semaine de l’année pour boucler leur programme 2010. Ils seront dans les monts de Flandres ce dimanche; organiseront un Randothème à Allouagne, dans les pas de Richard Georges, mercredi; et termineront l’année jeudi 30, avec une marche nordique en compagnie de leurs collègues de Saint-Venant.

Publicité
20
Déc
10

Le 5e trail du Pays de la Lys romane passera à Burbure

Le 5e trail du Pays de la Lys romane aura lieu le 24 avril prochain. Organisée par les communautés Artois-Lys et Artois-Flandres avec le concours des clubs d’athlétisme de Saint-Venant et Isbergues, ainsi que des randonneurs de l’Ortie, cette épreuve se déroulera à Fauquenhem (hameau de Lespesses), dans le cadre de la fête du Pays. L’on se souvient qu’en 2010, les coureurs étaient partis de Burbure, l’arrivée étant jugée à Linghem, après un parcours de 30 km. Cette fois, départ et arrivée auront lieu au même endroit, avec au programme, une boucle de 22 kilomètres qui devrait passer par Burbure, dans la vallée de Scyrendale.
Pour vous inscrire, il suffit de télécharger le bulletin d’inscriptionet de le retourner dûment complété à la communauté Artois-Lys.

19
Déc
10

A la découverte du Maroc

Enfant dans la vallée de la Tassaout : thème d'une des deux cartes postales offertes aux participants à la soirée (photo PVC).

En milieu de semaine, les responsables de l’association Ortie avaient pris la décision de décaler au dimanche 26, la dernière étape de leur fil rouge prévue hier samedi 18. Ceci pour donner la possibilité de participer à un plus grand nombre d’adhérents. Compte tenu des conditions météo de ces derniers jours, l’on peut dire qu’ils ont eu du nez car la circulation du côté du mont Noir, entre autres, n’est pas facile sur les routes verglacées. Ces conditions hivernales n’avaient toutefois pas refroidi l’ardeur de ceux qui s’étaient inscrits à la soirée Maroc organisée vendredi soir à la médiathèque de Lillers, puisqu’ils étaient une dizaine parmi les quarante personnes présentes. Pendant près de deux heures, ils ont pu découvrir ou redécouvrir la richesse d’un pays dans lequel Irène et Philippe Vincent-Chaissac se rendent chaque année depuis l’an 2000. De quoi susciter des envies. La projection était l’occasion de lancer l’exposition d’aquarelles, de dessins et de photos proposées juqu’au 17 janvier par le Lillérois Fabien Rypert, autre amoureux du Maroc. A l’issue, la médiathèque proposait une dégustation de pâtisseries marocaines agrémentée d’un thé… à la marocaine. Deux cartes postales, souvenir de la soirée ont également été offertes à tous.

18
Déc
10

Jésus mis en boîte… à chaussures

Photos PVC

L’Atelier club loisirs du mercredi que préside Mme Claudine Mantel a organisé son arbre de Noël… Devinez quand ? Mercredi évidemment. Invités à une séance de cinéma qui leur a permis de voir La Princesse et la grenouille, les 35 enfants et adolescents concernés (4-13 ans) ont pu à cette occasion montrer aussi une partie du travail qu’ils réalisent au long de l’année. Pour la circonstance, ils avaient confectionné des crèches dans des boîtes à chaussures (photo de gauche), avec quantité de matériaux récupérés. C’est la philosophie de l’association dont les animateurs s’ingénient à limiter le gâchis, à faire de belles choses pour pas cher. Et pas seulement dans le domaine de la décoration : couture, cuisine, travail du bois… Une pédagogie qui consiste à démontrer que « faire » coûte souvent moins cher qu’acheter tout fait. L’atelier fonctionne tous les mercredis de 14 h à 16 h.

17
Déc
10

Cadeaux aussi pour la maternelle

Photo AB

Père Noël continue donc sa distribution de cadeaux. Mercredi matin, il a passé un peu de temps avec les enfants de l’école maternelle avec qui il a posé pour la photo souvenir. Comme pour les enfants du primaire, la veille, il a remis un jouet à chacun… Soit 144 paquets (126 pour les enfants de l’école Léon-Delrue et 18 pour ceux qui sont scolarisés à l’extérieur)… et autant de sachets de friandises.
Cliquez sur la photo pour l’avoir en plus grand.

16
Déc
10

La semaine du rouge et blanc

Photos PVC

Nous l’évoquions lundi, c’est la semaine du rouge et blanc. Entendez par là, la semaine du Père Noël. Invité par la municipalité, il fait ces jours-ci de fréquentes apparitions dans la commune. Lundi après-midi, il passait faire un petit coucou aux plus jeunes, les bébés qui fréquentent avec leur maman les consultations de la PMI (Protection maternelle et infantile). Lors du petit goûter qui était organisé à leur intention, il a remis un petit cadeau à 22 enfants. Mardi soir, c’était la grosse journée puisque les enfants des écoles primaires y compris ceux qui sont scolarisés à l’extérieur de la commune, étaient invités à la salle polyvalente à aller le jouet qui leur était offert… Pour cette lourde tâche, Père Noël avait reçu le renfort de mères Noël (eh oui à Burbure, il y en a plusieurs) qui remettaient à chacun des 213 enfants concernés (178 + 35) un sachet avec friandises et coquille.
Enfin, ce mercredi matin, c’était au tour des enfants des classes maternelles à être conviés à une rencontre avec ce merveilleux personnage plein de mystères, avant d’autres animations qui seront organisées dans les écoles vendredi.

16
Déc
10

Tennis de table : l’accession

Dimanche matin, les pongistes burburains qui évoluent en D1, recevaient Isbergues. Un match qui s’est soldé par la victoire du TTB sur les métallos: 12-8. Ce qui est déjà une belle satisfaction. Mais celle-ci s’est assortie d’une autre bonne nouvelle à savoir qu’avec ce succès les Burburains terminent la première phase du championnat à la première place de leur poule, devançant les équipes de Lorgies et Sailly-Labourse au set avérage. Ce qui sous-entend que le TTB accède à la régionale pour la deuxième partie de la saison.
En départementale 2, Burbure a perdu 9-11 contre Vendin-lez-Béthune et se classe 4e. En D3, Burbure a perdu 10-8 à Vendin-lez-Béthune et termine 5e.

15
Déc
10

burbure went to Canterbury

Après la présentation du magazine, les participants à la manifestation se sont retrouvés autour de la pierre marquant le kilomètre zéro de la via Francigena, sur le parvis de la cathédrale de Canterbury (photo WP).

Via Francigena… Beaucoup connaissent maintenant l’existence de cet itinéraire de randonnée, itinéraire cultuel mais surtout culturel, qui passe par le département du Pas-de-Calais, entre autres par le Pays de la Lys romane et notamment par Burbure. Ce que l’on sait moins, c’est que Via Francigena est aussi un magazine, un trimestriel édité en Italie, rédigé en Anglais et en Italien… Un très beau support de communication, bien utile pour expliquer à qui veut bien écouter ce qu’est vraiment la Via Francigena et quels sont les enjeux. Le n°32 de ce magazine vient de sortir. Il a présenté, lundi à Canterbury, à l’occasion d’une manifestation officielle à laquelle étaient conviés les élus et les techniciens des territoires et des régions traversés par la via Francigena. Des Italiens, des Anglais et deux petits français, un peu esseulés au milieu de toutes ces personnalités : Philippe Vincent-Chaissac et Stéphane Surga, les président et vice-président de l’Ortie, qui répondaient à l’invitation de William Pettit, ardeur défenseur et promoteur de la via Francigena à Canterbury. Les propos tenus par les différents orateurs traduisaient bien le sens de cette Via Francigena qui est de plus en plus prisée par les randonneurs. Certains partent de Canterbury, le kilomètre zéro de la via, et font l’itinéraire en une ou plusieurs fois, en direction de Rome. C’est le cas de Brion Monney, conseiller municipal de Londres, qui a témoigné de son expérience de randonneur. En aparté, il expliquait à nos deux Burburains, qu’il a traversé le Pas-de-Calais en ayant fait son propre itinéraire, faute d’un balisage existant, et soulignait que ce n’était pas un problème, dans la mesure où les cartes sont très précises. Ce qui n’est pas forcément le cas en Italie. Dans son propos, il soulignait quelques insuffisances rencontrées ici et là. Côté italien notamment mais non sans avoir pointé du doigt la difficulté qu’il y a parfois, côté français, à se ravitailler en eau fraiche, étant bien souvent obligé de faire le plein dans les cimetières. Ce que ne contrediront certainement pas Philippe Vincent-Chaissac et Stéphane Surga qui avaient déjà noté cette insuffisance sur le tronçon Amettes – Olhain alors qu’ils accompagnaient, en juin dernier, des marcheurs participant à l’Europa  Compostella 2010. Invité à dire quelques mots à la tribune, le président de l’Ortie a d’abord expliqué qu’il lui paraissait naturel d’être présent à Canterbury à l’occasion de la sortie du magazine, parce que c’est une façon d’entretenir les liens d’amitié culturelle existant entre les territoires situés le long de la via. Puis il a donné quelques nouvelles de ce qui se passe dans le Pas-de-Calais où l’on vient d’achever une longue procédure administrative au terme de laquelle le tracé de la via Francigena a été inscrit au Plan départemental d’itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR). C’était le point de passage obligé avant la reconnaissance officielle comme sentier de grande randonnée et le début du balisage. Il signalait également que les responsables de la Communauté Artois-Lys et du Pays de la Lys romane qui sont à l’origine de la démarche dans le Pas-de-Calais avaient sollicité le Département pour qu’il adhère à l’association européenne de la via Francigena. Enfin, parlant de Burbure, il annonçait l’ouverture dans les mois qui viennent d’un gîte d’étape aménagé dans l’ancien presbytère, de la volonté de l’association qu’il préside de nouer des échanges avec des associations de randonneurs pour marcher ensemble sur la via Francigena, le temps d’un week-end ou d’une semaine… Et qu’en 2011 les membres de l’Ortie organiseraient un fil rouge qui les conduira de Burbure à Canterbury en huit jours de marche. Car la via se parcourt aussi bien souvent en direction de l’Angleterre, notamment par les Suisses et les Italiens qui pointent ainsi l’une après l’autre les villes énumérées par Sigéric  au Xe siècle. Mais quelle que soit la direction, l’important est bien de s’inscrire dans la démarche des responsables de l’association européenne de la Via Francigena qui veut communiquer et se montrer insistant auprès des tous les décideurs politiques pour que vive et se développe la Via.

15
Déc
10

Cross de Saint-Venant : des burburains dans la course

Eric Debuigne, athlète à Saint-Venant, randonneur à l'Ortie (photo SVA/LNPCA).

Les membres de l’Ortie ne randonnaient pas dimanche… Mais certains d’entre eux, en individuel ou pour leur club, couraient à Saint-Venant à l’occasion de la quinzième édition du cross organisé par le club local.
Chez les féminines sur 3300 m, Fabienne Callot (individuelle) a finit 19e, Noémie Debuigne (Artois-Athlétisme) 20e et Cathy Godart (individuelle) 22e.
Chez les hommes sur 7200 m, André Léturgie (individuel) se classe 43e, Eric Debuigne (Saint-Venant Athlétisme) 60e et Philippe Vincent-Chaissac (Saint-Venant Athlétisme) 73e.
L’on notera également chez les minimes la belle 9e place de Thibaut Grac, un habitant de la commune licencié à Aire-sur-la-Lys.

14
Déc
10

Les agapes de la Sainte-Cécile

Les tenues de soirée étaient de rigueur (photos HA).

Après avoir fêté leur patronne la semaine dernière, les musiciens de l’Avenir se sont retrouvés samedi dans la salle René-Déjardin, au faubourg, pour leur traditionnel banquet de Sainte-Cécile. Les 140 convives ont apprécié le repas préparé et servi par Christian Leblanc, boucher-charcutier mais aussi traiteur installé près de l’église. Et pour une fois, les musiciens ont abandonné leur uniforme pour la tenue de soirée et délaissé le pas cadencé pour des rythmes plus dansants. L’ambiance conviviale, familiale et festive a duré jusqu’à une heure avancée de la nuit, clôturant ainsi une belle année, riche et chargée. Malgré tout l’année musicale n’est pas encore totalement épuisée, car vendredi une ultime répétition aura lieu en prévision de la cérémonie des vœux et samedi une douzaine de tubistes burburains se mêleront aux 500 venus de toute la région pour les Tubas de Noël à Berck (concert à 17h30, place du 18-Juin). Puis, place à 2011 qui débutera le 1er janvier dès 6h avec les aubades du Nouvel An à travers tout Burbure, puis le 8 janvier avec la participation aux vœux municipaux où sera rendu un hommage musical à Jean Ferrat décédé en mars.

Le repas s'est prolongé jusqu'à une heure avancée de la nuit (photos HA).




Catégories

Archives

décembre 2010
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031