Archive pour 12 janvier 2011

12
Jan
11

Quel rôle et quels moyens pour les communes ?

Questions de René Hocq, maire, à l’occasion de la cérémonie des vœux. Quel sort sera réservé à nos communes à partir de l’adoption d’une réforme votée à l‘arraché et qui s’appliquera entre 2011 et 2014 ? Quel rôle et quels moyens pour les communes, échelon de proximité auquel les populations sont très attachées parce qu’il a une dimension sociale ?
« Après la décision catastrophique de supprimer la taxe professionnelle au profit d’une compensation non dynamique, dit-il, le gouvernement décide purement et simplement de geler les dotations envers les collectivités territoriales sur trois années. Cette asphyxie de nos moyens est intolérable alors que nous démontrons chaque jour le bienfait et l’importance au quotidien de la mise en œuvre des politiques locales ». Pas très optimiste, René Hocq voit dans le gel des dotations de l’Etat, la suppression de la taxe professionnelle et la fin des financements croisés, « qui étaient l’outil des partenariats », une volonté de mettre à mal l’autonomie financière des communes… Ce qui se conjugue avec « la volonté d’avoir moins de collectivités, moins de services publics, moins d’agents publics et moins d’élus ». Et de conclure : « cette démarche qui va casser les cohérences territoriales, recentralise les compétences en faisant disparaître tout un pan de souveraineté populaire ».

Le Département, maillon nécessaire
Ce qui est vrai pour la commune l’est également pour le Département, lui aussi échelon territorial essentiel dans la vie quotidienne des habitants, « maillon nécessaire et indissociable des institutions de la République ». Il est vrai que son impact est considérable pour l’action sociale et la solidarité, l’équipement et l’aménagement du territoire, pour les transports scolaires, l’enseignement (les collèges), la culture, la jeunesse, le sport et les loisirs. Malheureusement les habitants ne savent pas encore tous les dangers qui planent sur les finances publiques. Simplement parce que les effets sur le nombre de services rendus ou sur les investissements ne se sont pas encore fait sentir, parce que « vos élus ne ménagent aucun effort pour garantir une qualité de service sur le long terme et poursuivre le développement harmonieux »… En matière de reconquête des espaces publics, de sauvegarde et de réhabilitation du patrimoine; en matière d’habitat, de services à la personne, etc. Des actions, jusqu’alors possibles grâce à une gestion rigoureuse et aux soutiens financiers des institutions publiques qui, malheureusement, vont se désengager au fil du temps. Il faut en être conscient.- A suivre

A lire également, le compte rendu du débat d’orientation budgétaire du conseil général qui a eu lieu lundi après-midi. Cliquez ici.

Difficile pour les élus locaux d'afficher le sourire. La réforme territoriale a de quoi inquiéter (photo PVC).




Catégories

Archives