20
Oct
15

Sonate d’automne

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Samedi, les musiciens de Burbure accueillaient pour leur quatrième concert d’automne, leurs homologues de Nœux-les-Mines, chez qui ils avaient été invités en décembre 2014. Ce fut une belle rencontre musicale et amicale, dont la salle polyvalente, une fois de plus bien garnie, fut le témoin.
Après un raccord des deux ensembles à 19h, le président Amaury Bart, a pris la parole à 20h précises pour les remerciements d’usage et la présentation de cinq musiciens ayant rejoint l’harmonie depuis la rentrée : Hugo Ringard, 12 ans, percussionniste issu de l’école municipale tout comme Mélanie Hanique, 15 ans, clarinettiste, qui est arrivée avec sa maman flûtiste, Christine, de retour après un premier passage entre 1984 et 2002. Autres retours : Hervé Libessart, trompettiste entre 1984 et 1995, reconverti à l’euphonium et Christophe Héren, cornettiste, déjà présent entre 1982 et 1985, qui a rejoint ses parents Anita et André.
Une pensée particulière fut exprimée à quatre musiciens absents et souffrants : Michel Pailleux et Daniel Taverne au saxo ténor, Nicodème Knopik au basson et la présentatrice habituelle, Corinne Yvain. C’est donc Gabriel Westrelin qui, au pied levé, annonça les 6 titres joués en première partie, par l’harmo,ie Avenir, sous la direction de Gilles Foulon.
Le programme démarra par Wind Power du compositeur arrageois Thierry Deleruyelle. Puis, El camino real, pièce de concours, avec laquelle l’harmonie espère se présenter à Calais l’an prochain, pour confirmer son classement en division d’Excellence, mit à l’honneur Sébastien Breznik au hautbois. Suivit la splendide marche américaine, The stars and stripes forever, où les gazouillis du piccolo solo de Florine Laigle ont survolé l’orchestre. La pièce suivante, Lokoum, était une turquerie dépaysante aux sonorités orientales. Des extraits de la comédie musicale, La Mélodie du bonheur, ont permis à trois jeunes musiciennes de l’école de musique de jouer leur premier solo : Mélanie Lacombe au cornet, Lisa et Marie Bailleul aux claviers. C’est le Galop infernal de Jacques Offenbach, lié au Moulin Rouge et à son french cancan qui a conclu de façon énergique et festive la prestation des musiciens burburains.
Après l’entracte, les musiciens de Nœux ont pris le relai dans un répertoire différent, mais tout aussi apprécié de l’auditoire. Dirigés successivement par Pierre-Marie Fontaine et son adjoint, Richard Czajkowski, ont pu d’abord apprécier des œuvres classiques, tels qu’un extrait de l’Orféo de Monteverdi, la Pièce de concert N°2 pour 2 clarinettes de Mendelssohn, brillamment interprétée par les solistes : Thibaut Bétrancourt et Thomas Sinoquet et des extraits de l’opéra Porgy and Bess de George Gershwin. Puis vinrent des extraits des comédies musicales Cabaret et Les Misérables encadrant un tango d’Astor Piazzola, Guardia nueva, avec Yves Penin à l’accordéon.
Des présents furent remis aux deux directeurs et à la présidente nœuxoise, Sandrine Leclercq, qui quittera ses fonctions en fin d’année, avant que les 130 musiciens se retrouvent sur scène pour deux titres joués ensemble : Tales of a distant star, dirigé par Pierre-Marie Fontaine et Vino Griego, l’hymne burburain lancé par Gilles Foulon et repris en chœur par une salle debout et conquise.

Publicités

0 Responses to “Sonate d’automne”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Catégories

Archives

octobre 2015
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

%d blogueurs aiment cette page :