05
Avr
16

Bienvenue à bord de l’Orient express

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Les spectateurs du concert de printemps de l’harmonie Avenir ont voyagé samedi dans un train de luxe… L’Orient Express. Accueillis par les élèves de l’école de musique qui prêtaient leur concours à leurs aînés, en les accompagnant au chant… Ils sont partis de Calais sur les paroles de On écrit sur les murs (Démis Roussos), en direction de la Russie passant par l’Allemagne, l’Autriche, la Turquie et Israël. Au fil des kilomètres, ils découvraient (par le biais de l’écran) de magnifiques paysages et des villes riches de leur patrimoine et de leur histoire… Ils revisitaient aussi quelques œuvres musicales marquées par les influences locales, qui s’orientalisaient du côté d’Istanbul et de Jérusalem avant d’arriver à Saint-Pétersbourg et Moscou avec un morceau aux accents bien connus Pops in the spots dont on retient surtout l’air de Kalinka. Le parcours en train s’arrêtait là mais le voyage retour avec Gilles Foulon comme commandant de bord, s’annonçait encore «diversifié » avec la Chine, l’Antarctique, les États-Unis, le Zimbabwe avant de retrouver l’Europe : l’Irlande, l’Angleterre, la Belgique et enfin la France sur les Champs-Élysées.
Le thème retenu pour cette soirée n’était évidemment qu’un prétexte pour proposer à l’auditoire des œuvres variées qui puissent satisfaire toutes oreilles, très classiques ou plus modernes, qui aiment les grandes envolées ou les morceaux piano, les musiques de film ou les mélodies immortelles des Beatles ou de Brel, celles enfin qui s’accommodent de sonorités exotiques. En emmenant avec elle quelque 300 personnes dans son voyage, l’harmonie s’est faite locomotive sur une voie pleine d’une richesse insoupçonnée, celle de la diversité culturelle et des métissages qui ne laisse jamais insensible le voyageur qui aime de laisser surprendre par ce qu’il ne connaît pas forcément. Et comme pour le voyageur en terre inconnue pour qui il est toujours si difficile de reconnecter avec la réalité de notre monde, le public burburain a eu bien du mal à quitter la bulle dans laquelle il s’était plongé. Heureusement, il restait encore quelques minutes de folie à vivre, celles qui font que les gens sont debout dans la salle.
D’évidence l’harmonie Avenir a encore réussi son coup. Il est vrai qu’elle a pour elle un atout de première qualité… La diversité de ses talents avec des solistes à tous les pupitres. Ça aide lorsqu’il faut aborder des morceaux difficiles.

Advertisements

0 Responses to “Bienvenue à bord de l’Orient express”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Catégories

Archives

avril 2016
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

%d blogueurs aiment cette page :