04
Juil
16

Frédéric Taquin, champion de France de tir aux hélices, remet son titre en jeu

Frédéric Taquin. Photo © PVC

Frédéric Taquin. Photo © PVC

Gilles Roussel, alors directeur d’école, voulait déjà que l’on parle de lui. Frédéric Taquin ne le souhaitait pas et il est donc resté dans un anonymat d’autant plus facile à entretenir que le sport qu’il pratique est somme toute confidentiel. A 28 ans, il consent à sortir de sa réserve, au moment où il va remettre en jeu son titre de champion de France de tir aux hélices, une discipline qui relève de la Fédération française de ball-trap.

Frédéric Taquin n’avait que 12 ans lorsqu’il a touché son premier fusil de chasse, dans une épreuve de ball-trap à laquelle son père Freddy participait. Déjà il avait quelques notions de tir acquises au sein du club de Cauchy-à-la-Tour mais c’est bien sur le ball-trap qu’il portait tout son intérêt. Soucieux de toujours vouloir progresser, il s’est inscrit au club de Gauchin puis a rejoint celui d’Arras, faisant ses débuts en compétition aux plateaux, alors qu’il était cadet. Championnats départementaux, régionaux, épreuves de présélection et de sélection nationales, six fois champion de France dans les catégories jeunes, tout confirmait son envie de bien faire, mais le plus souvent il se contentait d’épreuves locales : « j’avais la tête dans les études », dit-il.
Son attrait pour la discipline spécifique qu’est le tir aux hélices, plus aléatoire, est alors venu tout naturellement. Au fil des années, il a pris rang dans la hiérarchie nationale, remportant le très réputé Grand prix Bereta à Gommegnies en 2005, une épreuve de Coupe du monde à Paris en 2006, les Grands prix d’Arras et du Touquet, et en terminant par deux fois, 6e du championnat de France, toutes catégories.
En juillet 2015, au Touquet, c’était donc la consécration avec le titre de champion de France toutes catégories, devançant évidemment tous les tireurs français mais aussi les étrangers qui participent à l’épreuve. Un résultat qui conduit aujourd’hui à sortir timidement de sa réserve, cet électronicien de profession (il travaille à Dourges). Dimanche, il retrouvera le très réputé pas de tir du Touquet, pour remettre son titre en jeu… C’est l’objectif de sa saison, en individuel et par équipe, après avoir remporté il y a quelques semaines, le championnat de ligue de parcours de chasse auquel il participait après avoir suivi les conseils de Frédéric Cathelain, bien connu dans l’Audomarois. Mais quel que soit le résultat, il n’ira pas plus loin, restant attaché à une discrétion qu’il entretient. D’ailleurs il est bien difficile de le rencontrer dans la commune… même en période chasse. Car l’hiver, c’est du côté d’Arras qu’il aime se retrouver, spécifiquement pour le tir au pigeon… Rien d’étonnant : en compétition, le tir aux hélices a été créé pour remplacer le tir au pigeon vivant.


1 Response to “Frédéric Taquin, champion de France de tir aux hélices, remet son titre en jeu”



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Catégories

Archives

juillet 2016
L M M J V S D
« Juin   Août »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

%d blogueurs aiment cette page :