06
Mar
17

Thomas Boudat s’impose à Lillers

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Thomas Boudat : un bien beau vainqueur pour le Grand prix cycliste international de la Ville de Lillers qui s’est imposé hier sur la place Jean-Jaurès. Champion du monde de l’Omnium en 2014 et déçu de sa 5e place sur la piste olympique de Rio, le coureur de Direct Énergie a décidé de tirer un trait sur sa carrière de pistard pour se consacrer à la route. Et ce dimanche, sur un circuit tracé dans le Lillérois où la principale difficulté était la côte d’Hurionville, il a montré qu’il allait falloir compter sur lui ces prochains mois. Sur le podium d’arrivée, il ne cachait d’ailleurs pas ses ambitions : s’aligner au départ de l’un des trois grands tours le plus vite possible.

Disputé dans des conditions déplorables (vent, pluie, grêle), ce souvenir Bruno-Comini aura rompu avec le scénario de plus en plus fréquent des courses d’un jour : une échappée au long court qui se dessine dès les premiers kilomètres, un regroupement général à 10 ou 15 kilomètres de l’arrivée et une victoire qui se joue au sprint. Alors certes, il y a bien eu une échappée de début de course et une arrivée au sprint… mais entre les deux, il y a eu beaucoup d’animation.
Alors que le peloton était officiellement lâché à Burbure, six hommes se portaient en tête mais l’échappée était vite reprise. Parmi les coureurs à se mettre en évidence, Kévin Lalouette (Nogent-sur-Oise) qui s’octroyait le Kilomètre 62 du conseil départemental disputé à Burbure. Sous une pluie battante, les attaques se multipliaient mais l’avance des fuyards n’allait pas beaucoup plus loin que la minute… À quelque 25 kilomètres du but, tout le monde était rentré dans le rang. Le Belge Stijn Steels (La Baloise), vainqueur l’an dernier, passait alors à l’attaque et se lançait dans un raid solitaire… À la cloche, il avait une avance de 15 secondes. Trop peu pour pouvoir résister à la meute des coureurs qui revenait donc dans Lillers, alors que la pluie venait tout juste de cesser, pour en découdre au sprint. Un exercice qui a donc souri à Thomas Boudat qui devançait Yannis Yssaad (Armée de terre) et Justin Jules (Véranclassic), pour un podium 100% français. Pas si fréquent pour être souligné. Philippe Vincent-Chaissac / Votre Info


0 Responses to “Thomas Boudat s’impose à Lillers”



  1. Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Catégories

Archives

mars 2017
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

%d blogueurs aiment cette page :