Archive pour 7 septembre 2018

07
Sep
18

Encore qualifié en Coupe de France, l’Olympique reste mesuré

Valentin Flament, nouvel entraîneur de l’équipe A. Photo © PVC / Votre Info

Dimanche dernier, pour le 2e tour de la Coupe de France de football, l’Olympique de Burbure est allé chercher la qualification à Barlin, à l’issue de l’épreuve des tirs au but… Comme lors du premier tour contre Tincques.

Face à une équipe du même niveau hiérarchique (mais dans une autre poule), la formation burburaine a été globalement dominée. Encore menée 3-1 à sept minutes de la fin (mi-temps 1-1), elle a toutefois trouvé les ressources pour revenir au score et finalement obtenir sa qualification pour le 3e tour qu’elle jouera à domicile, le 16 septembre contre Lens USO, équipe de R3. Gros morceau donc pour le club que préside Guy Brongniart.

PREMIER MATCH DE CHAMPIONNAT À ANNEZIN
Pour l’heure, c’est la reprise du championnat, ce dimanche à Annezin, qui est dans les esprits. Une bonne entrée en matière serait évidemment du meilleur effet, histoire de marquer les esprits et prendre rang parmi les équipes capables d’assurer leur maintien assez sereinement. Pour le président, l’ambition affichée est là… Que ce soit plus facile que l’an dernier. Évidemment l’on peut toujours penser à l’accession – « et l’on ne s’en privera pas si cela se présente » dit Guy Brongniart – mais il faut avoir raison gardée. Ce sera encore difficile, dans un groupe où quasiment toutes les équipes se valent : « chaque dimanche, ce sera un match de coupe », dit-il. Avec un effectif très stable, l’Olympique reste donc prudent. Quasiment pas de départs à l’intersaison… et pas beaucoup d’arrivées non plus en dehors de Benjamin Châtelain qui a joué en U19 à Saint-Omer et de Kevin Speczak en provenance de Bouvigny auxquels s’ajoutent quelques autres joueurs en provenance de clubs voisins, qui grossiront les effectifs des équipes 2 et 3.

VALENTIN FLAMENT, ENTRAINEUR DE L’ÉQUIPE A
En fait la principale nouveauté de ce début de saison est la promotion de Valentin Flament au poste d’entraîneur de l’équipe A. Ancien joueur du club, il était déjà au club comme entraîneur. C’est lui qui a fait monter l’équipe 3 puis qui a maintenu l’équipe 2. C’est donc un nouveau challenge qui s’offre à lui et pour l’instant les choses se passent plutôt bien, puisque, après les matchs amicaux de préparation (une victoire, une défaite et un nul contre Hinges, Enquin et Lillers), sont arrivées les deux qualifications en Coupe de France.
Avec 75 joueurs destinés à alimenter les trois équipes seniors, il ne devrait pas y avoir de problèmes d’effectifs et c’est un vrai motif de satisfaction. Pour un club comme Burbure, c’est indéniablement une richesse d’autant qu’il y a aussi une équipe de vétérans forte de 25 joueurs. Cela peut paraître beaucoup, mais la saison est longue et il faut compter avec les défections pour quantité de raisons.

CINQ ÉQUIPES DE JEUNES
Burbure a donc beaucoup d’atouts dans son jeu, pour rester le club attractif qu’il est, sans toutefois prétendre à jouer beaucoup plus haut. Pour Guy Brongniart, voir monter l’équipe A en D2 serait déjà très bien. Après cela coûte trop cher, en déplacements et en frais d’arbitrage. Et puis il faut aussi penser aux jeunes, avec cinq équipes cette année : en U6/U7, U8/U9, U11, U13 et U15. Les budgets ne sont pas extensibles : il y a la subvention municipale, les animations que les bénévoles mettent en place et la contribution des commerçants qui offrent des jeux de maillots (Bernard Taffin en remet un ce soir). Mais c’est de plus en plus difficile. La machine à laver qui claque, par exemple, est une dépense supplémentaire. « Et encore, heureusement que l’on peut compter sur Nathalie (ndlr Durie) et Claudette (ndlr Rackelboomt) qui lavent les maillots gratuitement… », dit Guy Brongniart qui sait pouvoir compter sur une équipe de bénévoles soudée. Au bureau, il y a Matthieu Nybelen (vice-président), Nathalie Durie (trésorière), Danielle Cadart (secrétaire)… qui occupent des postes clefs. Il y a cinq arbitres dont un qui officie en ligue. Mais chaque week-end, il faut aussi des éducateurs, des arbitres de touche, des délégués d’équipes, des délégués de terrain… Ils ne sont pas trop de vingt pour faire tourner le club qui comptera encore cette saison entre 210 et 220 licenciés. Les bonnes volontés sont donc toujours les bienvenues et ce n’est pas sans grand plaisir que le retour d’André Barrez a été enregistré cette semaine. Dirigeant d’expérience, impliqué au district Artois, il s’est vu confier la mission d’encadrer les jeunes éducateurs. Un vrai pari sur l’avenir.- Philippe VINCENT-CHAISSAC / Votre Info

 

LE PROGRAMME DU WEEK-END
Dimanche, les seniors 1 jouent à Annezin (15h) en championnat de D3. Les seniors 2 accueillent Guarbecque 2 en championnat de D5 (15h). Les U15 jouent pour le 1er tour de la Coupe d’Artois à Guarbecque (match à 10h).

 




Catégories

Archives

septembre 2018
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930