Archive pour 23 avril 2019

23
Avr
19

C’est quoi ce ballet incessant de camions ?

IMG_6573

Photo © Votre Info

La traversée de Burbure par les poids-lourds est théoriquement interdite. Pourtant depuis ce matin, c’est un ballet incessant de semi-remorques qui descendent à vide rue Nationale, rue Noémie-Delobelle et se dirigent vers la rue de Lillers. Cela nous a interpellés et nous avons cherché à savoir ce qu’il en est réellement. En fait, c’est lié au chantier qui se déroule actuellement sur l’autoroute A26 à hauteur de Lillers. Les poids lourds entrent sur l’A26 par la barrière située au Mensecq, dans le prolongement de la rue de Lillers (territoire de Lillers). Ils y font là le plein de déchets ; le revêtement de la chaussée qui fait l’objet d’une rénovation. Moins nombreux, mais il y en a aussi qui remontent rue Noémie-Delobelle et rue Nationale, pour décharger leur cargaison chez Dufour à Rimbert.

23
Avr
19

Randonnée : l’Ortie est allée jusqu’à Breskens

Sept des huit membres de l’Ortie… de part et d’autre de la borne frontière Belgique – Pays-Bas.- Photo © PVC / Ortie

Les membres de l’Ortie avaient entamé en juillet dernier un fil rouge qui devait les conduire de Gravelines à Breskens, aux Pays-Bas. Après un premier week-end qui leur avait permis de passer la frontière belge, il leur en a fallu trois autres pour longer toute la côte belge et rallier Knokke-Heist, la dernière station balnéaire avant le Zwin, zone naturelle qui fait frontière avec les Pays-Bas. Restait donc à passer cette frontière, ce qu’ils ont fait samedi, après avoir consacré le vendredi à la visite du Zwin où ils ont pu observer les cigognes et quantité d’autres oiseaux.
En entrant aux Pays-Bas, les huit marcheurs engagés durant ce week-end, ont vu la différence. Un littoral resté sauvage au contraire du littoral belge très bétonné… Et des vélos partout, dans tous les sens, avec des pratiquants de tout âge, du plus jeune qui accompagne les parents sur le vélo, derrière, devant ou à côté, au plus âgé qui souvent profite de l’assistance électrique ; autant de femmes que d’hommes.
Nos Burburains avaient une bonne vingtaine de kilomètres à faire, sur deux jours. Cela leur a permis de prendre leur temps, marchant sur la plage, sur ou derrière la digue de protection contre les assauts de la mer, tout en assistant au ballet des cargos qui prennent le rail maritime les amenant dans le port d’Anvers.
Arrivés à Breskens dimanche midi, et profitant du soleil, ils ont flâné en ville avant de reprendre la route, non sans s’arrêter à Cadzand et Retranchement pour admirer les moulins à vent. Il leur reste maintenant penser au fil rouge 2019 qui les verra faire le tour de l’Audomarois




Catégories

Archives