Archive for the 'Actualité locale' Category

22
Août
19

Bure San Pietro vainqueur des jeux sportifs

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le week-end des Europabures a été riche en animations. La dernière était celle des Jeux sportifs, plus exactement des Jeux d’adresse pour quetout le monde puisse jouer, des plus jeunes aux plus âgés. Huit étaient prévus, six ont effectivement eu lieu, grâce l’implication des associations locales (l’Ortie pour le ski sur herbe et le jeu de grenouille, le TTB pour le tennis de table, l’Entente burburaine pour pétanque, les anciens combattants pour le javelot) et à la délégation de Bures-Angleterre qui avait amené un jeu de quoits. Durant le repas de dimanche midi, un tirage au sort avait été effectué entre toutes les personnes qui s’étaient préalablement inscrites, de telle sorte que les huit équipes engagées soient constituées d’éléments appartenant aux différentes délégations.
Au total, une bonne cinquantaine de personnes ont participé, les équipes portant les noms des différents Bures représentés plus Burbure et le Crocq au Bure.
Au terme des différentes rotations trois équipes étaient au coude : Bures-Morainvilliers, Bures-San-Pietro, Burbure et Bures-Angleterre. Restait alors à effectuer un tir à la corde géré par l’harmonie et organisé sous forme de tournoi. Celui-ci a été remporté par Burbure… Mais au final c’est Bure San Pietro qui s’imposait, les différents équipiers se voyant remettre la médaille du vainqueur par Aline Barrez… Juste avant que les couleurs des Europabures ne soient descendues et qu’aient lieu les derniers au-revoir.

Le classement complet : 1. Bure San Pietro, 708 points – 2. Bures-Morainvilliers, 697 – 3. Burbure, 662 – 4. Bures Angleterre 630 – 5. Bures – Meurthe-et-M. 369 -6. Crocq-au-Bure 207 – 7. Bure-Tellin 128 – 8. Bures Jura suisse

Publicités
21
Août
19

Cuvée spéciale pour le meeting international de randonnée

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La date du meeting international de randonnée 2019, organisé à Burbure par l’Ortie, avait été choisie pour coïncider avec le week-end des Europabures.

Cela permettait déjà de profiter de la présence des délégations suisse, belge, italienne, anglaise et italienne au sein desquelles figuraient aussi des Écossais et Gallois et auxquelles s’ajoutaient encore des représentants portugais, polonais et algérien. De plus cela permettait d’agrémenter la sortie des animations proposées par le Théâtre des 3-Mots et l’harmonie Avenir.
Le parcours, sous forme de rando-papillon, a permis de faire participer un maximum de personnes, une soixantaine pour la première boucle vers le terril et une trentaine pour la seconde en direction de la vallée de Scyrendale.
Le Théâtre des 3-Mots effectuait deux interventions, une au sommet du Blanc-Mont et une autre, celle que l’on peut voir sur les images de France 3, aux abords de la stèle Lugle-et-Luglien… Deux interventions aussi pour l’harmonie, avec un ensemble de cuivres lors du passage sur le rietz et un ensemble de bois, en toute fin de parcours, devant la forge Mékerke.
Perturbé par la pluie du matin, le départ a été retardé d’un quart d’heure mais la randonnée a pu se dérouler normalement, encadrée par les membres de l’Ortie, heureux de pouvoir accueillir autant de monde. Avant le repas, les marcheurs ont eu droit au verre de l’amitié servi dans la cour de l’école et à l’occasion duquel les représentants de chaque nationalité se sont remettre un petit cadeau offert par l’Ortie.

Plus d’images

20
Août
19

Europabures : trois jours d’aventure intense

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme une impression de grand vide après avoir vécu quelque chose d’intense. Les Europabures dont on parle depuis des mois, des années pour certains, sont désormais derrière nous. Restera le souvenir d’un événement qui aura marqué la vie de la commune.

Italiens, Français, Suisses, Anglais, Belges… tous de (Bur)Bures ont souligné la qualité de l’organisation et la richesse du programme. L’idée générale était de faire connaitre Burbure, de faire découvrir notre territoire, de cultiver l’amitié, de partager des choses ensemble. Certains déjà rompus aux échanges internationaux savent tous les bienfaits qu’il y a à cultiver à l’occasion de ce genre de rassemblement. Pour d’autres, ce fut une totale découverte et une vraie révélation. Au point que cela n’est pas sans émotion que certains départs ont été vécus, dimanche après-midi.

Certes, il y avait quelques têtes dans cette organisation mais si aujourd’hui le bilan de ces Europabures est plus que positif, c’est parce que derrière elles, il y avait quantité de bénévoles, membres des associations locales, qui se sont investis, parfois même surinvestis, pour assurer l’animation, encadrer les groupes, les guider dans leur périple artésien (Lillers, Béthune, Bruay, Lorette, Arras), assurer les traductions, constituer le village sur la place du Rietz, participer aux jeux sportifs, s’activer en cuisine et en salle.
La commune qui portait l’organisation de ces Europabures en partenariat avec le cop Europabures, a su se montrer sous son meilleur jour : propre, accueillante, fleurie, dynamique, solidaire… Sentiments que traduit d’ailleurs très bien le reportage que France 3 a réalisé le dimanche matin à l’occasion de la randonnée animée par les acteurs du Théâtre des 3-Mots et les musiciens de l’harmonie Avenir.
Après l’ouverture des festivités du vendredi (défilé et feu d’artifices), les visites touristiques et culturelles du samedi, suivies de la soirée de gala au cours de laquelle les responsables de différentes délégations ont pu présenter leur commune, la randonnée et la messe très suivies du dimanche matin, le programme laissait une place au « sport » avec des jeux qui se sont déroulés sur la place du Rietz. Cela juste avant  que les couleurs des Europabures hissées le vendredi soir, ne soient redescendues.
Aujourd’hui, toutes celles et ceux qui ont osé se lancer dans l’aventure, ont aujourd’hui le sentiment d’avoir vécu quelque chose de grand, d’intense, d’exceptionnel même. Reste maintenant à en tirer des conclusions et à se projeter dans l’avenir. Car d’évidence, il y a encore beaucoup de choses à faire… ensemble.

Voir les images des Europabures

Voir le reportage de France 3

 

19
Août
19

42e grand prix cycliste: Julian Debuisson a mis tout le monde d’accord

Samedi 17 août se tenait le 42e grand prix cycliste de la municipalité « souvenir Alain Lemâtre » organisé par le Club cycliste de Manqueville-Lillers. Au départ, face à l’église de Burbure, une soixantaine de coureurs partis pour 11 tours de 6,5 km, sur un parcours propice aux attaques. Vérification faite, au bout de trois tours, quatre hommes ont pris la poudre d’escampette: Jérôme Fontaine (Hénin), Gilles Defontaine (licence journée), Florian Lindauer (licence journée Ufolep) et Julian Debuisson (Méricourt). À quatre tours du terme de la course, le groupe d’échappés compte jusqu’à 55 secondes d’avance, c’est le moment choisi par Olivier Mollet (Flandres Lys élite cyclisme) pour accélérer en tête du peloton. Sous son impulsion, l’écart se resserre, mais c’est aussi là que Julian Debuisson place son attaque aux avant-postes. À deux tours de l’arrivée, le pensionnaire du club de Méricourt met tout le monde d’accord, et s’impose en solitaire. A.Top, Burbure actu
Plus d’images de la course en cliquant ici

10
Août
19

La ducasse de Burbure débute samedi, pour quatre jours

Photo © Illustration Votre Info

Avec les Europabures, ce sera l’autre temps fort du week-end du 15 août : la ducasse de Burbure. Elle débutera samedi avec la course cycliste, 42e Grand prix de la municipalité, souvenir Alain-Lemâtre. L’épreuve est organisée avec le concours technique du Club cycliste de Manqueville-Lillers et la participation des commerçants. Dossards à 14h au café-loto-PMU où aura également lieu la remise des prix, départ 15h, arrivée 17h.
La ducasse par elle-même ouvrira à 17h30 (un ticket acheté – un ticket gratuit) et à 18h30 se produiront les Majos Dance. A 19h, le chapiteau accueillera le public de la soirée rock. Trois groupes sont programmés : Black Hazard, Heavy rock de Cambrai (19h30 – 20h30) ; Spirit, Heavy de Saint-Omer (21h – 22 h) et Over Drivers, rock’n Roll de Burbure (22h30 – 23h00). Un feu d’artifice sera tiré à 22h. Dimanche, les manèges tourneront durant toute l’après-midi.
Lundi aura lieu le marché aux puces sur la pelouse du terrain de football. Un concours de quilles sera organisé à 11h (café Nathalie) et un thé dansant animé par François Bruno, aura lieu sous chapiteau, de 15h à 20h. Enfin, mardi 20 août, concours de pétanque ouvert à tous, organisé par les boulistes, à partir de 14h. Restauration durant tout le week-end au café Nathalie.

09
Août
19

Jean-Marc Édouard, artiste bourlingueur installé à Burbure

Photo © PVC / Votre Info

Né à Auchel, habitant durant son enfance à la limite de Marles-Lozinghem, élève au lycée  d’Auchel, souvent dans les rues toute proche des corons du 3 mais aussi dans la rue des Bucquoires à Burbure (sa mère est une Diolé), Jean-Marc Édouard a posé ses valises dans la rue Des Poulains, il y a un an et demi, après avoir beaucoup bourlingué. Lui qui voulait être peintre et photographe a très vite été rattrapé  par une forme de réalité qui l’a conduit à passer des concours. C’est ainsi qu’il est entré aux Impôts, à Paris, pour quelques années seulement, le temps de faire des connaissances, de fréquenter les milieux artistiques et littéraires qui l’ont remis sur son droit-chemin.

Jean-Marc Édouard s’adonne à la peinture avec talent, dans un style où les aplats de couleurs sont fréquents, quelque part entre Picasso, Dubuffet, Pignon ou Chaissac. Il compte à son actif de multiples expositions, dont une qui a fait date, à Aire-sur-la-Lys, en 2014. « J’ai toujours fait ce que j’avais envie de faire » explique-t-il…
Allant au bon gré de ses intuitions, revenant dans le Pas-de-Calais, pour repartir un peu plus loin, à Tours : gérant d’un café-théâtre à Montreuil, restaurateur à Lozinghem, travaillant à Saint-Omer ou Lillers, avant de reposer ses  valises à Montreuil où il nourrit de solides amitiés et finalement atterrir à Burbure… Il y a trouvé une maison qui satisfait ses envies, suffisamment grande, au calme et avec un jardin. Y restera-t-il ? Oui, enfin peut-être, à moins qu’il y ait d’autres opportunités. Car  Jean-Marc Édouard-Diolé (c’est ce qui est marqué sur la boîte aux lettres) n’est pas venu à Burbure pour y retrouver ses racines ou sa famille. Il n’y a plus que quelques petits cousins éloignés. Il chercherait plutôt à s’intégrer dans ce village qu’il connaît pourtant très bien. Pour s’en convaincre, il suffit de lire son premier roman, publié en 2016, où il dépeind avec une justesse que reconnaîtront tous les anciens de Burbure, l’ambiance de la commune, le Tarascon du Pas-de-Calais, avec ses patois, ses habitants aux multiples surnoms fleuris, sa ducasse, ses blagueurs infatigables, ses rouges et ses blancs… Un village populaire où les populistes peuvent aujourd’hui se régaler. Mais ce premier roman intitulé Louise (C. dont l’action se situe en Bretagne, est le second), n’est pas uniquement consacré à Burbure… C’est plutôt un condensé de souvenirs, plus vrais que nature, d’enfance et de jeunesse, du temps où les molettes tournaient encore, où la rue du Milieu et les autres comme la rue du Château-d’eau dans les corons du 3 à Auchel, grouillaient encore de vie, peuplée de gens de la mine, de gens bien à l’image de Marguerite qui parlait de bon cœur ed’ sin Frett… Ch’tiot de la rue du Temple devenu acteur.
Si aujourd’hui, toute la population locale ne connaît pas encore bien Jean-Marc Édouard, dans la rue des Poulains, il a visiblement séduit les voisins qui ne manquent pas de l’interpeler dès qu’il sort sur le pas de la porte. Un personnage attachant il est vrai appelé à faire partie des proches de l’harmonie… Dans quelques semaines, il va d’ailleurs intégrer les rangs de l’école de musique pour apprendre le solfège. « J’ai toujours voulu faire de la musique mais je n’ai jamais eu le temps d’apprendre. À 67 ans, il est encore temps pour l’approche ».- Philippe VINCENT-CHAISSAC / Votre Info

Vous pourrez rencontrer Jean-Marc Édouard, dimanche 18 août, à partir de 14h, sur le stand de Votre info, dans le village des associations des Europabures, installé sur la place du Rietz.

 

 

 

 

08
Août
19

Une centaine de personnes attendues pour les Europabures

Une petite trentaine d’Anglais, une quinzaine de Suisses, autant de Belges et une petite vingtaine d’Italiens sont attendus la semaine prochaine, vendredi 16 août, à Burbure pour les Europabures. S’y ajoutent les Français de Bures (Meurthe-et-Moselle) et de Morainvilliers-Bures (Yvelines). Et peut-être des Slovènes qui doivent encore confirmer leur participation.

Au total c’est donc une centaine de personnes qui vont participer à cet événement atypique, placé sous le signe de la convivialité. Car les Europabures c’est d’abord cela, l’occasion d’entretenir des amitiés nées il y a presque vingt-cinq ans. La commune de Burbure, elle, s’était inscrite pour la première fois dans la démarche en 2013, à l’occasion du vingtième anniversaire qui s’était déroulé en Belgique. Après cela il y avait eu la Slovénie puis la Suisse alémanique et maintenant Burbure.
Pour la commune de Burbure qui porte l’organisation et les associations locales qui s’impliquent dans l’organisation, l’idée est de faire découvrir Burbure, et plus largement notre territoire (Lillers-Béthune-Bruay) et notre département. Car nombre des participants viennent pour la première fois dans notre région. D’où la volonté de procéder à quelques dégustations culturelles sous toutes ses formes : patrimoniales avec tout ce qui est inscrit à l’Unesco (beffrois, corons, fortifications), historiques (notamment la Guerre 14-18), festives et musicales (groupes et harmonie), théâtrales, gastronomiques, populaires (ducasse), sportives, etc.

Trois jours de fêtes et de découvertes
L’ouverture officielle aura lieu vendredi soir (16 août) avec un défilé (salle polyvalente – place du Rietz), un lâcher de pigeons et une levée de couleurs avant un premier repas qui verra la participation de Ben Smith, artiste qui sera dans la délégation anglaise. Le samedi est la journée des visites touristiques (Lillers, Béthune, Bruay, Lorette et Arras) avant la soirée de gala, plus officielle avec les discours, et un concert du groupe Lesfesles en clôture.
Dimanche les randonneurs de l’Ortie (et de l’association de VTT) prendront le relais avec leur meeting international auquel les musiciens de l’harmonie et les acteurs du Théâtre des Trois-Mots apporteront leur contribution. Celles et ceux qui le souhaiteront pourront aussi assister à la messe tout le monde se retrouvant vers midi dans la cour de l’école pour le verre de l’amitié suivi du repas salle polyvalente.
Le dimanche après-midi sera le meilleur moment pour la population d’aller à la rencontre des différentes délégations qui seront accueillies sur les stands des associations locales et des partenaires installés dans le village sur la place du Rietz, en même temps donc que la ducasse qui draine toujours beaucoup de monde.
Vers 15 h, il y aura aussi des jeux sportifs, mais surtout d’adresse, sur la pelouse du terrain de football du Rietz, qui verront huit équipes s’affronter dans des joutes amicales. Les résultats seront donnés dans la foulée en même qu’une courte cérémonie de clôture au cours de laquelle sera ‘peut-être) révélé le nom de la commune qui accueillera l’édition 2021.




Catégories

Archives

août 2019
L M M J V S D
« Juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Publicités