Archive for the 'Ortie – Randonnée' Category

12
Avr
18

Séjour de rupture au Sénégal pour 12 randonneurs

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mis à part les quelques désagréments de transports pour le retour, tout s’est bien passé pour les douze membres de l’Ortie qui ont participé à un trek au Sénégal.

Aucune difficulté technique et des temps de marche peu importants faisaient que ce séjour dans le Siné Saloum (au Sud du pays) était accessible à tout le monde. A condition bien sûr, d’accepter de vivre huit jours dans des conditions précaires avec trois bivouacs dont un sur l’île déserte de San Gomard. Le dépaysement, lui, était garanti avec de fréquents transferts en pirogue, au milieu de la mangrove, pour aller à la rencontre des populations de plusieurs villages qui vivent essentiellement de pêche et d’agriculture. Une économie de subsistance bien loin de celle que nous connaissons, ce qui n’empêche pas les gens de toujours afficher le sourire. Culturellement aussi, les familles avec lesquelles nos douze Burburains ont partagé quelques repas et soirées, sont bien loin de nos habitudes et de nos modes vie. Là bas, tout le monde vit dehors et en communauté, entretenant des liens de solidarité extrêmement forts. Bref ce voyage ne fut pas une coupure mais bien une rupture totale, l’espace de quelques jours, avec en plus le soleil, la mer, les oiseaux, les poissons, les coquillages, la brousse et les baobabs, le sel exploité de différentes façons par les hommes ou les femmes. Parfois des singes et des phacochères qui passent plus ou moins près. Bref une expérience inoubliable pour l’ensemble des participants qui, pour l’essentiel, connaissaient là leur première expérience en Afrique subsaharienne.

Publicités
20
Mar
18

Marcher pour parler et échanger : credo de l’Ortie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les membres de l’Ortie avaient mobilisé l’essentiel de leurs forces vives pour fêter ensemble leur dixième anniversaire. En guise de cadeau, ils se sont offert un meeting international qui a répondu complètement à leurs attentes.

Ils voulaient quelque chose de multiculturel, avec des animations pour ponctuer les deux randonnées au programme de la journée. En invitant leurs familles, leurs amis, d’anciens membres de l’association auxquels s’ajoutaient quelques invités du « réseau », ils ont atteint leur objectif. Image symbolique : une « Polonaise » en costume traditionnel entonnant une chanson, entourée d’un Camerounais et d’un Comorien. Au fil des kilomètres, les randonneurs ont aussi beaucoup parlé, évoqué leurs parcours personnels… en français, en anglais, en allemand. Avec une remarque souvent faite c’est que finalement le monde est vraiment très petit. Amis d’amis, conjoints de collègues, connaissances partagées… Tout le monde était un peu en pays de connaissance et c’est ensemble que l’on a marché d’un même pas, en mettant comme tout le monde un pied devant l’autre. Ce qui était d’ailleurs le sens d’un texte en patois, dit du côté de Ch’pinchard… Au presbytère, une collection d’objets d’artisanat marocain a rappelé quelques bons souvenirs à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont allés visiter le royaume chérifien. Du presbytère à l’espace Roussel, il n’y a que quelques pas, vite faits pour visiter l’exposition photos proposée par trois membres de l’association pour trois regards sur l’Afrique. De retour salle Déjardin, le repas pris sous forme d’auberge espagnole a permis de déguster quelques pâtisseries polonaises avant de reprendre les chemins de Burbure pour aller rendre visite aux Ch’tis djembés de M’Pika , groupe franco-congolo-flamand, qui effectuait une répétition grandeur nature à la forge, avant de regagner le faubourg pour une réception de clôture à l’occasion de laquelle les dix représentants de nationalités étrangères se sont vu remettre un petit cadeau souvenir avant une dernière dégustation… de pâtisseries algériennes.
René Hocq, maire de la commune, venu saluer les organisateurs, a félicité les responsables de l’association pour leur initiative… L’ortie comme tant d’autres associations burburaines participe ainsi à l’animation de la commune qui n’en est que plus riche… Intellectuellement s’entend.
Rendez-vous est maintenant pris pour 2019… mais cette fois ce sera en août (il fera peut-être plus chaud), le meeting devant être organisé dans le cadre des Europabures.

NB. L’exposition photo à l’espace Roussel, sera visible par tous, jeudi 22, de 18h30 à 20h.

24
Fév
18

L’Ortie prépare son meeting

L’Ortie fête son 10e anniversaire et promet un meeting international au programme enrichi pour fêter l’événement.

Les responsables de l’association lèvent un coin du voile sur leur meeting annuel annuel qui est fixé au dimanche 18 mars. Le principe ne change pas : c’est ouvert en priorité aux membres de l’association, à leurs familles, leurs invités et à leurs partenaires… Les individuels qui voudraient se joindre au groupe sont toutefois les bienvenus dans la mesure des possibilités d’accueil et d’accompagnement. Car les randonnées ne sont pas libres (deux départs communs, un le matin et un l’après-midi) et surtout cette année où les deux boucles qui emprunteront les sentiers de la commune (terril, bois Fontaine, Pommereuil, Scyrendale et chemin du mineur) donneront lieu à des animations culturelles où l’Afrique tiendra une place de choix (Maroc, Algérie, Congo, Soudan, Cap Vert)… avec un petit goût de polonité.
Côté randonneurs, l’accent est mis sur la participation internationale avec la présence de marcheurs étrangers ou d’origines étrangères. La Hongrie, la Pologne, le Maroc, le Portugal, le Congo, la Belgique, l’Allemagne, l’Angleterre, le Soudan, l’Algérie, les États Unis et quelques autres, devraient être parmi les pays représentés. Objectifs affichés par les organisateurs : échanger, partager et faire connaissance dans la convivialité.
La participation est gratuite mais l’inscription préalable est obligatoire. Pour tout renseignement : vincentchaissac@orange.fr

11
Oct
17

Douce randonnée dans le cadre de la Semaine bleue

Photo Votre Info / PVC

Hier mardi matin, une dizaine de personnes avaient répondu à l’invitation de la municipalité qui organisait une marche douce dans le cadre de la Semaine bleue. Accueilli par Brigitte Royer, adjointe au maire, le groupe a ensuite été guidé et encadré par les membres de l’association Ortie. Parti de la salle du Cinéma, il s’est dirigé vers le bois Fontaine avant de partir sur le terril, d’autant plus agréable en ce moment qu’il s’est habillé de couleurs automnales. Au fil de la promenade deux chevreuils ont été observés tandis que les champignons suscitaient la curiosité. Le président de l’association Ortie a profité de cette promenade pour prodiguer quelques conseils et expliquer la différence entre la randonnée avec des bâtons et la marche nordique avant de s’attarder sur la signification des balisages que l’on voit un peu partout dans la commune en matière de randonnée pédestre, VTT, équestre.
Au retour, l’échange a permis de constater qu’il y a une attente en matière de marche douce… Attente qui n’est pour l’instant pas satisfaite et sur laquelle les responsables de l’Ortie seront appelés à réfléchir.
La semaine bleue se poursuit aujourd’hui avec une intervention du commissariat de police qui viendra donner quelques conseils en matière de sécurité. Attention le lieu de rendez-vous a été déplacé de la salle polyvalente à la salle du Cinéma.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

02
Août
17

Neuf randonneurs ravis par les Lofoten

Des paysages de haute montagne à seulement 800 m d’altitude.- Photo © PVC /Ortie

Neuf membres de l’Ortie viennent de rentrer d’un très beau trek dans les îles Lofoten (Norvège). Une première pour eux dans les pays nordiques, au-delà du cercle polaire.

Ils s’attendaient à avoir froid, à avoir de la pluie, mais il n’en n’a rien été. Arrivés à Bodo sous le soleil – qui ne se couche d’ailleurs pas encore vraiment en cette période – ils ont bénéficié d’une très belle météo, bien au-delà de leurs espérances. Il fait bien un peu frisquet le matin et le soir, mais rien à voir avec les prédictions que certains leur faisaient. Évidemment, cela participe très largement au succès d’un tel voyage où les randonnées sont quotidiennes dans un paysage et une ambiance de haute montagne… à seulement 800 m d’altitude.
Entre la mer, les lacs et les sommets, ils ont donc pu profiter pleinement de paysages absolument extraordinaires et certains ont même osé se baigner. Rafraichissant ! Hébergés en refuge ou dans des cabanes de pêcheurs, plutôt confortables, ils ont aussi pu se reposer et récupérer de leurs fatigues de la journée. De quoi donner envie de renouveler l’expérience sous ces latitudes.

17
Juil
17

A Saint-Quentin, Rome est encore loin

Photo © PVC / Votre Info

Rome est encore loin, très loin. Toutefois les membres de Ortie qui sont déjà allés jusqu’à Canterbury, continuent de marcher sur la via Francigena. Ce week-end, douze membres de l’association étaient en Picardie pour deux étapes de 13 et 21 kilomètres au départ de Doingt, qui les ont amenés à Saint-Quentin via Trefcon.
Durant ces deux jours, sans pluie, ils ont surtout traversé des marais et d’immenses plaines agricoles, avant de longer un canal et d’en terminer à l’hôtel de ville de Saint-Quentin.
Côté rencontres, ils ont connu les deux extrêmes : la gentillesse d’un couple de Trefcon qui n’a pas hésité à faire rentrer le groupe chez lui pour faire visiter son jardin aménagé et offrir quelques biscuits faits maison ; et de l’autre l’agriculteur irascible, plus « aisneux » qu’Axonais, à l’idée que quelques promeneurs puissent squatter un coin de pâture le temps d’un pique-nique. Il faut de tout pour faire un monde paraît-il.
Prochain rendez-vous sur la via, normalement le week-end du 15 août, l’objectif étant d’aller jusque Laon d’ici la fin de l’année.

10
Juin
17

25 pèlerins d’un jour, de Liettres à Burbure

Avant de monter dans le bus ce samedi matin.- Photo © PVC / Votre Info

L’association Arras Compostelle qui milite pour le développement et l’animation des chemins de Saint-Jacques dans le Pas-de-Calais a modifié son nom cette année pour devenir Arras Compostelle Francigena, prenant ainsi officiellement en compte le développement de la Via Francigena. Dans les faits, l’association dont la vocation première est d’échanger et de partager avec les pèlerins qui traversent notre département accompagnent régulièrement des marcheurs qui pérégrinent sur la via, notamment dans leur recherche d’hébergement sur Arras. Pour ce faire, elle travaille régulièrement avec le foyer des jeunes travailleurs 4AJ et la maison diocésaine. « Chaque année, explique, le président Didier Morel (qui est originaire de Bourecq), nous hébergeons ainsi quelque 70 pèlerins ».
Reste que Arras Compostella Francigena a aussi une activité randonnée et qu’elle organise régulièrement des sorties dans le Pas-de-Calais, souvent en partenariat avec des associations de de l’Arrageois. C’est ainsi que ce samedi matin, ils étaient 25 à s’être donné rendez-vous face au cimetière où ils sont montés dans un bus qui les a conduits jusqu’à Liettres.  Le retour à Burbure s’effectue à pied avec une pause pique-nique à Amettes où le groupe visitera la maison natale de saint Benoit –Joseph Labre.
Cette journée découverte est l’une quatre programmée cette année par l’association qui sort également à la demi-journée, chaque 1er samedi et 3e dimanche du mois.
A noter enfin que l’association travaille également de concert avec le comité départemental de randonnée et le conseil départemental, sur la reconstitution de l’ancienne voie de Saint-Jacques qui va de Tournai à Arras en passant par Saint-Amand, Douai et Brebières.

En savoir +




Catégories

Archives

avril 2018
L M M J V S D
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Publicités