Archive for the 'Ortie – Randonnée' Category

21
Août
19

Cuvée spéciale pour le meeting international de randonnée

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La date du meeting international de randonnée 2019, organisé à Burbure par l’Ortie, avait été choisie pour coïncider avec le week-end des Europabures.

Cela permettait déjà de profiter de la présence des délégations suisse, belge, italienne, anglaise et italienne au sein desquelles figuraient aussi des Écossais et Gallois et auxquelles s’ajoutaient encore des représentants portugais, polonais et algérien. De plus cela permettait d’agrémenter la sortie des animations proposées par le Théâtre des 3-Mots et l’harmonie Avenir.
Le parcours, sous forme de rando-papillon, a permis de faire participer un maximum de personnes, une soixantaine pour la première boucle vers le terril et une trentaine pour la seconde en direction de la vallée de Scyrendale.
Le Théâtre des 3-Mots effectuait deux interventions, une au sommet du Blanc-Mont et une autre, celle que l’on peut voir sur les images de France 3, aux abords de la stèle Lugle-et-Luglien… Deux interventions aussi pour l’harmonie, avec un ensemble de cuivres lors du passage sur le rietz et un ensemble de bois, en toute fin de parcours, devant la forge Mékerke.
Perturbé par la pluie du matin, le départ a été retardé d’un quart d’heure mais la randonnée a pu se dérouler normalement, encadrée par les membres de l’Ortie, heureux de pouvoir accueillir autant de monde. Avant le repas, les marcheurs ont eu droit au verre de l’amitié servi dans la cour de l’école et à l’occasion duquel les représentants de chaque nationalité se sont remettre un petit cadeau offert par l’Ortie.

Plus d’images

14
Mai
19

Les randonneurs de l’Ortie bloqués trois jours à Marrakech

Onze des treize membres du groupe, en compagnie de leur guide Mohamed, devant le village de Ait Benhaddou, classé au patrimoine mondial de l’Unesco.- Photo © Ortie

Ou quand les grèves en France ont des répercussions au Maroc… Les treize randonneurs de l’Ortie qui ont participé à un trek dans l’Atlas l’ont constaté à leurs dépens. La veille de rentrer à Marrakech, ils apprenaient que leur vol Ryan Air initialement prévu était tout simplement annulé pour cause de perturbations dans le trafic aérien. Ils se trouvaient alors dans l’impossibilité de rentrer en France au jour indiqué (jeudi 9).  Et là commence la galère car il fallait quand même pouvoir  revenir au plus vite, du moins avant la fin du week-end, la plupart des intéressés devant reprendre le travail hier lundi. Le moins que l’on puisse dire est que cela n’a pas été facile. Heureusement qu’ils ont des contacts sur place. Quatre sont repartis dès vendredi matin en changeant de compagnie ; deux ont quitté Marrakech samedi soir, pour rejoindre Bordeaux, et rentrer dimanche soir, après les sept derniers partis dimanche matin pour rallier Charleroi. De quoi perturber la fin du voyage qui jusque là avait été formidable. Car côté randonnée, la vallée d’Ounila entre Télouet et Ait Benhaddou, est  très attrayante avec des villages, des montagnes et des oasis magnifiques. Trois jours en étoile et trois jours en itinérance étaient au programme avec des hébergements en gîtes ou chez l‘habitant, plus confortables qu’un bivouac tout en restant bien dépaysants d’autant qu’il y a peu de touristes dans ce secteur.

23
Avr
19

Randonnée : l’Ortie est allée jusqu’à Breskens

Sept des huit membres de l’Ortie… de part et d’autre de la borne frontière Belgique – Pays-Bas.- Photo © PVC / Ortie

Les membres de l’Ortie avaient entamé en juillet dernier un fil rouge qui devait les conduire de Gravelines à Breskens, aux Pays-Bas. Après un premier week-end qui leur avait permis de passer la frontière belge, il leur en a fallu trois autres pour longer toute la côte belge et rallier Knokke-Heist, la dernière station balnéaire avant le Zwin, zone naturelle qui fait frontière avec les Pays-Bas. Restait donc à passer cette frontière, ce qu’ils ont fait samedi, après avoir consacré le vendredi à la visite du Zwin où ils ont pu observer les cigognes et quantité d’autres oiseaux.
En entrant aux Pays-Bas, les huit marcheurs engagés durant ce week-end, ont vu la différence. Un littoral resté sauvage au contraire du littoral belge très bétonné… Et des vélos partout, dans tous les sens, avec des pratiquants de tout âge, du plus jeune qui accompagne les parents sur le vélo, derrière, devant ou à côté, au plus âgé qui souvent profite de l’assistance électrique ; autant de femmes que d’hommes.
Nos Burburains avaient une bonne vingtaine de kilomètres à faire, sur deux jours. Cela leur a permis de prendre leur temps, marchant sur la plage, sur ou derrière la digue de protection contre les assauts de la mer, tout en assistant au ballet des cargos qui prennent le rail maritime les amenant dans le port d’Anvers.
Arrivés à Breskens dimanche midi, et profitant du soleil, ils ont flâné en ville avant de reprendre la route, non sans s’arrêter à Cadzand et Retranchement pour admirer les moulins à vent. Il leur reste maintenant penser au fil rouge 2019 qui les verra faire le tour de l’Audomarois

18
Avr
19

Burbure accueille des marcheurs soucieux de notre environnement

Photo © DR

Indignées par des politiques qui défigurent et polluent l’environnement, menacent la santé et la biodiversité, sont irrespectueuses des humains et des animaux et dénient des droits fondamentaux… des associations des Hauts-de-France (et d’ailleurs) regroupées au sein du collectif Ebouriffe, appellent à un premier rassemblement unitaire dans la région, les 27 et 28 avril à Arras. Cet appel a été entendu par l’association Aives, Association intervillage pour un environnement sain, qui pour l’occasion organise une randonnée des Coquelicots le long de la via Francigena. Il s’agit en fait de sept randonnées en boucles de 10 à 12 km, au départ d’une commune située sur la via et sur une thématique particulière. La première de ces randonnées a lieu à Delettes, ce dimanche 21 avril ; la deuxième se fera au départ de l’église Burbure, lundi 22 avril, à 13h30. Le thème retenu : la requalification du bassin minier, terril et cavalier.
Les randonnées se succèderont ensuite chaque jour, à Bruay-la-Buissière, Olhain, Ablain-Saint-Nazaire et Villers-au-Bois, avant d’arriver à Arras, samedi 27 avril pour une grande mani-festive.
Le programme complet
Renseignements et réservations pour participer, et notamment pour marcher à Burbure : Nicole Vendeville au 03 61 23 25 84 – nicolevendeville@hotmail.fr

28
Oct
18

La frontière néerlandaise en vue

Photo © Ortie

Onze membres de l’association et deux invités ont participé le week-end dernier au fil rouge de l’Ortie sur la côte belge, sept effectuant la totalité du linéaire des trois étapes au programme, d’Ostende à Knokke Zout.

La météo qui encore une fois était de la partie, a largement contribué au bon déroulement de la sortie effectuée sur différents terrains : la plage, l’esplanade, les voies urbaines ou les chemins aménagés dans les dunes. L’utilisation d’un bac à Ostende a été le premier épisode original du périple qui a permis de découvrir les plus belles stations de la côte : De Haan, Blankerberge avec un magnifique ensemble Belle Époque et Knokke, le Saint-Tropez belge, avec ses grandes villas. Au total, environ 45 kilomètres ont été parcourus, une distance somme toute raisonnable qui laissait du temps pour prendre le temps de regarder (dans le port de Zeebruge notamment) et surtout profiter de la ville d’Ostende, encore très animée.
Le dernier temps fort a été un passage dans le massif dunaire du Zwin, avant goût du week-end qui reste à organiser pour pénétrer dans la réserve du même nom, avant de passer la frontière des Pays-Bas et rejoindre Breskens.

04
Sep
18

De Nieuport à Ostende, en bord de mer

Photo © PVC / Ortie

Dix membres de l’Ortie étaient ce samedi sur la côte belge où ils poursuivent leur fil rouge 2018. Deux demi-étapes étaient au programme de la journée : Nieuport – Middelkerke et Middelkerke – Ostende.

Température idéale, beau soleil… Tout était réuni pour que cette journée soit une réussite avec un parcours rectiligne tout en bord de mer, tantôt sur les digues tantôt sur les plages. Avec des stations complètement bétonnées en front de mer, les paysages ne sont sans doute pas les plus beaux du monde mais les quelques moments passés à Nieuport et Ostende ont été agréables. Et puis il y a cette impression d’être dans un musée à ciel ouvert quand, à Middelkerke, l’on découvre le travail des sculpteurs sur le thème de la bande dessinée. Rien que cela vaut le voyage. Au terme des 20 km de la journée, le groupe a repris le tramway pour regagner son point de départ et ça c’est un vrai confort… Enfin façon de parler parce qu’en période de pointe ce n’est guère mieux que le métro parisien. Mais c’est pratique.
Prochain rendez-vous pour ce fil rouge, courant octobre avec cette fois trois jours de marche pour aller jusqu’à Knokke Zout.

24
Juil
18

Randonnée familiale sur la côte belge

Devant la Tortue de la station balnéaire de Nieuport. Photo © PVC / Ortie.

Pour ce week-end de randonnée passé sur la côté belge, les responsables de l’Ortie avaient revu leurs objectifs à la baisse afin de le rendre plus accessible, entre autres parce que des jeunes rejoignaient le groupe. Après le Gravelines – La Panne du début de mois, c’est un La Panne – Nieuport en deux étapes qui a donc été organisé. L’itinéraire emprunté a été celui qui passe par les dunes et les zones naturelles, plus sauvage que le front de mer. Ce que les 10 participants ont apprécié. À Oostduinkerke, terme de la première des deux étapes, les plus jeunes ont pu s’offrir une baignade et à Nieuport, une longue balade le long du chenal d’entrée dans le port, entre la ville et la station balnéaire, a été l’occasion d’une flânerie et d’une observation des phoques qui se prélassent sur les bancs de sable.

02
Juil
18

Sur le littoral de la mer du Nord

Entre Malo et Zuydcotte.- Photo © Ortie

Il y a quelques années, les membres de l’Ortie avaient marché de Gravelines à Fort-Mahon avec l’idée de (re)découvrir toute la Côte d’Opale tout en marchant dans trois départements. Ils ont repris le principe cette année, cette fois en sens contraire pour marcher de Gravelines à Brekens, avec l’idée de passer par trois pays : la France, la Belgique et les Pays-Bas.

Ce week-end un groupe de 12 personnes a effectué les deux premières étapes qui ne s’annonçaient pas comme les plus intéressantes. De fait, aller de Gravelines à Dunkerque, implique de marcher dans des zones urbanisées et comme le balisage a beaucoup bougé et qu’il n’est surtout plus en adéquation avec l’itinéraire tracé sur les cartes, il y a parfois eu quelques hésitations quant au chemin ou la route à prendre. Il aura fallu un peu plus de temps que prévu pour effectuer le trajet passant par quelques espaces naturels intéressants et d’autres où prévaut l’aménagement urbain, pas forcément inintéressant non plus d’ailleurs.
Arrivé à Dunkerque alors que l’équipe de France était dans le temps additionnel de son 8e de finale de Coupe du monde, il restait à installer les tentes au camping de la Licorne et à trouver de quoi se restaurer… Plus difficile qu’on pourrait le croire même sur la digue de Malo.
Cette première étape effectuée, chacun était content de pouvoir retrouver hier matin, le front de mer, tantôt sur la digue tantôt sur la plage, les pieds dans l’eau, jusqu’à Zuydcoote, où certains sont allés direct jusqu’à Bray-Dunes tandis que les autres « s’offraient » une boucle dans la dune Dewulf et les dunes Marchand qui sont sur le GR officiel… Ces deux sites naturels protégés valaient le détour mais avec la température d’hier, c’était une véritable fournaise dont chacun est ressorti déshydraté. Une pause s’avérait nécessaire avant d’en terminer avec cette étape qui faisait entrer le groupe en Belgique… Le premier objectif, aller jusqu’à La Panne, était atteint.
Les étapes 3 et 4 de ce fil rouge programmées le weekend prochain sont reportées à la fin du mois.

18
Juin
18

Dans les pas d’Augustin Lesage

Photo © Votre Info

Burbure sera le cadre d’une Rando’patrimoine le dimanche 8 juillet de 9 h 30 à 12 h 30. Le thème de cette sortie organisée par l’Office de tourisme de Béthune-Bruay est celui d’Augustin Lesage, mineur, guérisseur et figure majeure de l’art brut de la première moitié du XXe siècle. Tout au long du parcours, le marcheur découvrira sa vie et quelques aspects de son œuvre. Le guide-conférencier ouvrira également les portes de l’église qui renferme un mobilier remarquable. La sortie se terminera par un moment de partage autour des produits du terroir.
Rendez-vous sur le parking de la salle des fêtes, rue des Écoles. Randonnée guidée – 5 km – TP 6 € / TR 5 € / Gratuit pour les moins de 12 ans.

12
Juin
18

Neuf Irlandais dans les pas de Lugle et Luglien

Marcheurs irlandais, saint-venantais et burburains avant de partir sur les sentiers de la commune. Photo © PVC / Votre Info

Samedi matin, au groupe de marche nordique qui a l’habitude de sillonner les sentiers de la commune, se sont joints neuf Irlandais du Comté de Laoïs qui répondaient à l’invitation des randonneurs de l’Ortie habitués à travailler avec les responsables du Saint-Venant athlétisme.

Après l’échauffement auquel tout le monde a participé, les marcheurs sont partis sur le terril et ont rejoint le bois de Saint-Pierre avant de s’enfoncer dans le fond de la vallée de Scyrendale où ils ont pu s’arrêter au pied de la stèle des saints Lugle-et-Luglien.
C’était là un point de passage obligé pour les marcheurs irlandais qui étaient ce week-end dans le Lillérois pour voir (ou revoir) le spectacle de La Légende des princes irlandais présenté en son et lumière à Ferfay.
Accueilli par les Ortisiens, le groupe d’Hibernie (l’autre nom de l’Irlande) s’est vu proposer un programme de visites et d’animations qui a permis de découvrir quelques aspects de notre région. Après Péronne qui fait aussi référence à un moine irlandais, ils ont eu droit à un repas au café-théâtre L’Abattoir (Lillers), à une découverte du marais de Saint-Omer suivi d’un passage à la cathédrale pour voir le tombeau de saint Erkembode (témoin de l’assassinat de Lugle et Luglien), à une visite des carrières Wellington (Arras), à un pique-nique dans le parc Vaudry-Fontaine à Saint-Laurent-Blangy et à une courte marche sur la via Francigena de Rocquigny (Pas-de-Calais) à Sailly-Saillissel (Somme). Le tout pour un week-end extrêmement dense mais riche d’échanges noués il y a un peu plus de dix ans.
Au moment de reprendre l’avion (à Beauvais), tout le monde a promis de se revoir sans trop tarder, sans doute en Irlande en 2019, histoire de semer au vent quelques graines d’ortie et de trèfle, avec l’espoir de récolter encore plus d’amitié.

Randonneurs de Burbure et de Laois devant la stèle Lugle et Luglien. Photo © Isa pour Votre Info




Catégories

Archives

mars 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031