Archive for the 'Ortie – Randonnée' Category

17
Juil
17

A Saint-Quentin, Rome est encore loin

Photo © PVC / Votre Info

Rome est encore loin, très loin. Toutefois les membres de Ortie qui sont déjà allés jusqu’à Canterbury, continuent de marcher sur la via Francigena. Ce week-end, douze membres de l’association étaient en Picardie pour deux étapes de 13 et 21 kilomètres au départ de Doingt, qui les ont amenés à Saint-Quentin via Trefcon.
Durant ces deux jours, sans pluie, ils ont surtout traversé des marais et d’immenses plaines agricoles, avant de longer un canal et d’en terminer à l’hôtel de ville de Saint-Quentin.
Côté rencontres, ils ont connu les deux extrêmes : la gentillesse d’un couple de Trefcon qui n’a pas hésité à faire rentrer le groupe chez lui pour faire visiter son jardin aménagé et offrir quelques biscuits faits maison ; et de l’autre l’agriculteur irascible, plus « aisneux » qu’Axonais, à l’idée que quelques promeneurs puissent squatter un coin de pâture le temps d’un pique-nique. Il faut de tout pour faire un monde paraît-il.
Prochain rendez-vous sur la via, normalement le week-end du 15 août, l’objectif étant d’aller jusque Laon d’ici la fin de l’année.

10
Juin
17

25 pèlerins d’un jour, de Liettres à Burbure

Avant de monter dans le bus ce samedi matin.- Photo © PVC / Votre Info

L’association Arras Compostelle qui milite pour le développement et l’animation des chemins de Saint-Jacques dans le Pas-de-Calais a modifié son nom cette année pour devenir Arras Compostelle Francigena, prenant ainsi officiellement en compte le développement de la Via Francigena. Dans les faits, l’association dont la vocation première est d’échanger et de partager avec les pèlerins qui traversent notre département accompagnent régulièrement des marcheurs qui pérégrinent sur la via, notamment dans leur recherche d’hébergement sur Arras. Pour ce faire, elle travaille régulièrement avec le foyer des jeunes travailleurs 4AJ et la maison diocésaine. « Chaque année, explique, le président Didier Morel (qui est originaire de Bourecq), nous hébergeons ainsi quelque 70 pèlerins ».
Reste que Arras Compostella Francigena a aussi une activité randonnée et qu’elle organise régulièrement des sorties dans le Pas-de-Calais, souvent en partenariat avec des associations de de l’Arrageois. C’est ainsi que ce samedi matin, ils étaient 25 à s’être donné rendez-vous face au cimetière où ils sont montés dans un bus qui les a conduits jusqu’à Liettres.  Le retour à Burbure s’effectue à pied avec une pause pique-nique à Amettes où le groupe visitera la maison natale de saint Benoit –Joseph Labre.
Cette journée découverte est l’une quatre programmée cette année par l’association qui sort également à la demi-journée, chaque 1er samedi et 3e dimanche du mois.
A noter enfin que l’association travaille également de concert avec le comité départemental de randonnée et le conseil départemental, sur la reconstitution de l’ancienne voie de Saint-Jacques qui va de Tournai à Arras en passant par Saint-Amand, Douai et Brebières.

En savoir +

17
Avr
17

Algérie, Pologne et Portugal représentés au meeting

Photo © PVC / Votre Info

Le meeting international de randonnée organisé par l’Ortie n’a rassemblé cette année qu’une quinzaine de randonneurs, des membres de l’association et quelques invités qui ont découvert ou redécouvert quelques-uns des plus beaux coins et recoins de la commune avec un passage sur Saint-Pierre pour traverser un coin du bois souvent ignoré. La descente de la Scyrendale et le Blanc-Mont avant le retour sur le faubourg par le chemin du Pommereuil ont permis de varier les plaisirs, tantôt en immersion dans la verdure, tantôt en point dominant. Lors de la petite réception qui était ensuite organisée salle Déjardin, le président remit un souvenir aux représentants des différents représentés : le Portugal, la Pologne et – pour la première – l’Algérie. Il a aussi annoncé qu’en 2018, le meeting sera aussi l’occasion de fêter le 10e anniversaire de la création de l’association.

12
Avr
17

Dimanche, meeting international de randonnée

Ce dimanche aura lieu le meeting international de randonnée organisé par l’association Ortie au départ du faubourg, salle René-Déjardin. Cette édition 2017 sera marquée par de nombreuses absences. Toutefois, les locaux devraient pouvoir compter sur la présence de marcheurs représentant la Pologne, le Portugal, l’Algérie, le Mexique. Les habitants de la commune et des associations locales souhaitant rejoindre le groupe pour cette sortie qui se fera dans la Scyrendale peuvent se faire connaître par mail à l’adresse suivante : vincentchaissac@orange.fr
Rendez-vous à 8h30, départ 9h.

08
Avr
17

A la mémoire de John Arsenault

Le groupe est passé par la stèle Saint-Lugle – Saint-Luglien avant de rentrer dans la communes par le cimetière.- Photo © PVC / Votre Info

La commune et l’Ortie étaient impliquées ce jeudi, dans l’accueil d’un groupe de randonneurs franco-canadien marchant dans les pas de John Arsenault, mineur canadien, tué sur le front de l’Artois en 1917.

Parti du Canada, passé par l’Angleterre où il a marché deux jours, le groupe qui comptait hier pas moins de 70 personnes (parmi lesquelles les arrière neuveu et nièce de John Arsenault), au départ d’Aire-sur-la-Lys est arrivé dans la commune vers 12h30, où il était attendu par des marcheurs de l’Ortie et par René Hocq, maire, entouré de quelques élus.
Burbure était la commune choisie pour effectuer la pause du midi, très attendue puisque l’étape comptait 35 kilomètres, la plus longue du périple entamé à Boulogne-sur-Mer, il y a une semaine.
Après avoir partagé leur repas salle Urbain-Diolé, les membres groupe qui comptait alors sept Ortisiens est reparti en direction de Marles-les-Mines, en empruntant la via Francigena… Une courte halte au pied du chevalement de Marles-les-Mines permettait d’évoquer brièvement l’histoire de la mine dans notre secteur et de rencontrer une journaliste de La Voix du Nord. Mais pas le temps de trainer car à Houdain, ville étape, la population piaffait d’impatience. Au débouché d’une ancienne voie ferrée, le conseil municipal, des anciens combattants et des jeunes attendaient les marcheurs pour effectuer avec eux les derniers hectomètres et rejoindre la mairie où l’harmonie exécutait les hymnes canadien, britannique et français avant d’entrer dans la salle des fêtes pour une série de discours, une remise de médailles et un verre de l’amitié bien mérité.

05
Avr
17

Sur les pas de John Arsenault

À l’initiative de l’association L’Odyssée de la Culture en lien avec l’Office de tourisme et du patrimoine de Lens-Liévin dans le cadre des commémorations du centenaire de la Grande Guerre, une quarantaine de randonneurs refont actuellement le parcours de la montée au front du soldat canadien et mineur de fond John Arsenault, de son débarquement à Boulogne-sur-Mer jusqu’à la crête de Vimy. Demain jeudi, le groupe passera dans la commune où il fera la pause du midi. Il y sera accueilli par l’adjointe au maire Aline Barrez et six membres de l’association Ortie qui l’accompagneront ensuite jusqu’au terme de l’étape qui va d’Aire-sur-la-Lys à Houdain.

09
Août
16

Retour de Roumanie pour neuf Ortisiens

Les neuf randonneurs de l'Ortie en compagnie de leur guide Cécilia, du côté de Botiza.- Photo © PVC / Ortie

Les neuf randonneurs de l’Ortie en compagnie de leur guide Cécilia, du côté de Botiza.- Photo © PVC / Ortie

Neuf randonneurs de l’association Ortie viennent de rentrer de Roumanie où ils ont passé une semaine durant laquelle ils ont effectué de belles sorties et des visites culturelles extrêmement riches.
Arrivés à Bucarest le 31 juillet, ils ont traversé tout le pays à bord d’un train de nuit pour se rendre plus au nord, à proximité de la frontière ukrainienne dans la région de Bucovines et Maramures. Au programme donc de très belles randonnées dans un paysage de moyenne montagne façonné par un monde paysan encore très présent et fort attaché à ses traditions. Tout au long de leur séjour, nos Ortisiens ont aussi mesuré à quel point la religion orthodoxe rythme la vie des habitants qui vivent toujours à proximité de grands et magnifiques monastères qui font leur fierté.
Même si le modernisme s’est installé, il n’a pas totalement pris le pas (loin s’en faut) sur les modes de vie d’antan. Cette région rurale de la Roumanie vit encore au rythme des saisons (et en ce moment il fait très chaud) et se montre très accueillante pour les touristes en quête d’authenticité qui, depuis l’effondrement du régime communiste, arrivent tout doucement. Un voyage à conseiller mais attention c’est un vrai voyage qui demande de savoir prendre son temps… Il faut 12 heures en train de nuit des années 60, pour effectuer les 500 km qui séparent Signetu-Maramatei de Bucarest.




Catégories

Archives

juillet 2017
L M M J V S D
« Juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31