By burbure

Née en 1920, mariée à Elie Suchet, Noémie Delobelle servit d’estafette et abrita des clandestins pendant la seconde guerre mondiale. Internée au camp de concentration de Flossenbourg, on la força à travailler dans une fabrique de munitions, mais elle continuera à servir son pays. Elle sabotera les machines, freinant la fabrication des obus. Elle fut exécutée 15 jours avant la libération du camp. Son lieu de sépulture est inconnu. En son souvenir, on baptisa en 1969, la rue principale de Burbure, rue Noémie-Delobelle. L’école primaire s’appelle également Noémie-Delobelle.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Catégories

Archives

avril 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :